Qu'est-ce qu'un SIG ?

 

Un Système d’Information Géographique (SIG) est comme son nom l’indique un système d’information dédié à la création, la gestion, l’analyse, la visualisation et la diffusion de données spatiales (ou géoréférencées) ou attributaires. Un SIG permet de représenter et d’analyser tout élément et tout phénomène présent sur Terre.

La visualisation des données peut se faire sous forme de cartes en 2D, de modèles en 3D ou encore sous forme de rapports ou graphes qu’ils soient statiques ou dynamiques. 

Ces différentes représentations des données permettent de simplifier leur lecture et interprétation dans un but de faciliter les analyses spatiales et ainsi améliorer la compréhension des éléments et phénomènes qui nous entourent. En effet, l’aspect spatial ajoute à toute analyse un avantage non négligeable de par sa capacité à relier des éléments ou phénomènes entre eux, lesquelles seraient difficilement visibles sans afficher les données sur une carte.

En outre, le monde du SIG ne s’arrête pas à l’analyse spatiale. En effet, le suivi de véhicules en temps réel, la géolocalisation, le calcul d’itinéraire, la modélisation de réseaux (routier, ferroviaire, de fournisseur d’énergie, etc), … font partie intégrante des SIG.

De plus, aujourd’hui, le SIG ne concurrence plus l’IT mais en fait partie intégrante !

Les composantes d’un SIG

Les logiciels

Les logiciels SIG permettent de stocker, analyser et visualiser toute information spatiale. En effet, le logiciel SIG est composé d’outils pour saisir les informations géographiques sous forme numérique, d’un système de gestion de base de données et d’outils pour manipuler, interroger et visualiser les informations géographiques.

 

 

Les données

Les données d’un SIG peuvent être des données spatiales ou attributaires. Les données spatiales (ou géoréférencées) sont toutes les données localisées à la surface terrestre à l’aide de coordonnées géographiques. Ces données peuvent être des bases d’adresses, des données vectorielles (points, lignes, polygones) ou encore des données matricielles (rasters, imagerie satellite, photographie aérienne,…). Les données attributaires sont quant à elles les données qualitatives. Elles permettent de décrire les objets représentés sur une carte.

Les matériels

L’utilisation des SIG s’étant élargie à des utilisateurs toujours plus nombreux, la plupart des applications SIG sont disponibles sur des serveurs, des ordinateurs standards, des tablettes ou encore des smartphones.

 

Les méthodes et procédures

Certaines méthodes et procédures doivent être suivies afin de mettre en place un SIG performant.

Les utilisateurs

Les utilisateurs du SIG sont de plus en plus nombreux et les SIG sont maintenant accessibles par tous. Certains utilisent les SIG au niveau professionnel mais d’autres (et de nombreux) utilisent les SIG dans leur quotidien en visualisant des cartes sur internet, en utilisant leur GPS,…